En réunion ce samedi, 10 mars à son siège pour étudier la proposition du gouvernement, les enseignants affiliés au SLECG ont rejeté en bloc toutes les propositions faites par le gouvernement pour le paiement des 30% restants.  

Par la voix de son 2e secrétaire général Oumar Tounkara, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée exige que les 40 % soient payés immédiatement sans délai avec effet rétroactif pour les mois de novembre et décembre.

« Cette assemblée a été organisée pour recueillir l’avis des enseignants autour des résultats obtenus. A la lumière des correspondances qui nous sont parvenues de toutes les préfectures de la Guinée, des 5 communes de Conakry, les enseignants unanimement ont rejeté les 40% et le mode de paiement. Les enseignants demandent que les 40% soient payés immédiatement sans délai avec effet rétroactif notamment Novembre Décembre et janvier et qu’un couloir de négociation soit ouvert pour un salaire de base de 8. 000.000 GNF. Les cours ne seront repris tant que les 40 % ne sont pas obtenus. Étant entendu que nous sommes vos portes paroles la grève continue jusqu’à ce que le général Aboubacar Soumah parle», a déclaré Oumar Tounkara.

Audio Oumar Tounkra

A.C

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE