Du berger à la bergère. C’était le scénario de ce jeudi, 22 mars entre forces de l’ordre et manifestants décidés à prendre d’assaut l’autoroute Fidel Castro. Mais c’était sans compter sur l’engagement et la détermination des services de maintien d’ordre qui ont réussi à imposer la rigueur de la loi.

Très satisfait de cette prestation de ses hommes, le Directeur national des unités d’intervention de la police a déclaré : « les manifestants n’ont pas voulu respecter les instructions de l’autorité civile. Et puisque nous, nous avions pour mission de faire restaurer l’autorité de l’Etat…, on a fait respecter la loi. Ce rond-point (Cosa NDLR) où nous sommes, c’est ici qu’ils devaient entamer leur marche. Mais leur exagération a fait que nous-mêmes, nous occupons ici. Ils n’ont qu’à aller tenir leur meeting à Bambéto», a-t-il tranché.

Au moment où nous mettions en ligne cette dépêche (14H50mn) un calme précaire règne sur l’axe Cosa-Bambéto. Les habitants curieux ont commencé à sortir la tête au frais.

Boeboe Beavogui

PARTAGE
Article précédentCommissariat de Cosa : Ansoumane Bafoe Camara sur les cendres
Article suivantCOMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES DU 22 MARS 2018
www.lesmazones.info Votre site d'informations générales conçu et animé par des Amazones spécifiquement en direction de la couche féminine. Premier du genre en Guinée, ce site scrute, embrasse et analyse l’actualité avec une sensibilité cristalline et une sensualité purement féminine. http://lesmazones.infos : un site du groupe de presse et de communication Afric Vision. Contactez-nous pour une question ou pour passer de la publicité sur notre site : contact@africvisionguinee.com

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE