Médias : échanges fructueux entre une délégation de l’URTELGUI et le Premier ministre

0
57

Une délégation de l’Union des radios diffusions et télévisions libres de Guinée à sa tête son président a été reçue en audience par le Premier ministre chef du gouvernement ce mercredi, 24 juillet 2019.

 

Il s’agit pour le bureau de l’URTELGUI de partager avec les autorités sa préoccupation sur le respect de certaines dispositions de la loi L002 sur la liberté de la presse ; sur la nécessité de revoir à la baisse les taxes et redevances annuelles mais aussi échanger autour de l’arrêté conjoint entre le ministre des postes et télécommunications et celui de l’économie et des finances et les médias. Un arrêté qui crée une nouvelle rubrique de payement de fonds pour les médias audiovisuels.

 

Au sortir de cette audience, Sanou Kerfalla Cissé, président de l’urtelgui est revenu sur la portée de cet arrêté : « Cet arrêté datant de 2015, impose aux médias audiovisuels de payer ce qu’ils appellent le coût de la licence qui est à 40 millions de francs guinéens. Cependant, ce principe n’est pas prévu par la loi qui règlemente la presse en Guinée », a-t-il regretté.

 

Pour lui, il y’a une urgence de dénoncer ce préjudice économique surtout en cette période de morosité des activités économiques qui frappe de plein fouet les médias guinéens.  « Je vais être clair avec vous, l’ardoise fiscale des radios et télévisions a connu une augmentation de sorte que si rien n’est fait, ces organes seront dans l’impossibilité de fonctionner», a alerté le patron des patrons des médias privés en Guinée.

 

D’où la nécessité pour le bureau de l’URTELGUI d’interpeller le chef du gouvernement et son ministre de l’économie à revoir les taxes et redevances qui sont imposées aux médias chaque année.

 

Il convient de noter qu’à la fin des pourparlers et dans l’esprit d’étudier en profondeur cette requête des médias, une commission mixte a été mise en place.

Emmanuel Boèboè BÉAVOGUI.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE