Le conseil de l’ordre des avocats de Guinée veut se faire entendre. Il a décidé à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue le 24 octobre 2017 de boycotter les audiencespendant dix jours.

 

Un mot d’ordre pour dénoncer ce qu’il qualifie de « comportement déloyale » des auxiliaires de justice notamment les officiers de la police judiciaire. Aux dires des responsables de l’ordre, les clients sont souvent victimes d’acharnement, de chantage et de pression de la part des officiers de la police judiciaire dans les commissariats, gendarmeries. Pire, il s’insurge contre le système des « 10% » imposé par endroit aux clients.

 

Un phénomène qui a été selon l’ordre souvent dénoncé mais qui n’a jamais été étudié conséquemment par les autorités.

 

Selon un avocat joint au téléphone par notre rédaction, il ne s’agit pas d’une grève mais d’un moyen de pression afin que les autorités puissent prendre à bras le corps ce problème.

 

Inutile de dire que cette situation fait monter l’angoisse dans les prisons et porte déjà préjudice à ces nombreuses personnes en conflit avec la loi et qui n’attendent que d’être jugées.

Aboubacar Condé

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE