Le verdict est tombé ce lundi au tribunal de première instance de Kaloum dans le dossier Cheick Touré, secrétaire général de la délégation syndicale du port autonome de Conakry. L’homme a été jugé et condamné à une peine d’emprisonnement de 13 jours et au payement d’un franc symbolique. Après ce verdict, l’homme a été purement et simplement libéré pour avoir déjà purgé sa peine en prison.

 

L’on se rappelle qu’il avait été accusé de diffamation contre la personne du Président de la République Pr Alpha Condé et de son fils Mohamed Alpha Condé dans le contrat de concession du PAC avec la société turque Albayrak.

Comme le premier jour, l’homme devant le tribunal a nié les faits et reconnu tout de même avoir tenu des propos incriminés mais, affirme avoir utilisé le conditionnel.

 

Une condamnation qui n’arrange pas le suppléant de Baidy Aribot à l’assemblée nationale. C’est pourquoi son avocat, Me Salifou Béavogui, envisage la possibilité de relever appel pour la simple raison qu’il estime que « Cheik Touré n’est pas coupable des faits à lui reprochés. »

 

A.A.C

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE