Digne d’un western hollywoodien ce scénario qui s’est passé dans la nuit du jeudi au vendredi dans le quartier petit Simbayah dans la comme de Ratoma. Des hommes lourdement armés des fusils automatiques ont pris en otage deux familles respectivement et réussir à emporter une voiture, des tablettes, des habits, des bijoux et plus de trente millions de francs guinéens.

 

Rencontrée ce petit matin du vendredi, la mort dans l’âme, la première victime du nom de Fatoumata Yarie revient sur son cauchemar : « J’étais couchée avec mon enfant comme mon mari n’est pas là.  Vers 2 heures du matin, j’ai entendu des bruits vers la porte. Je me suis levée pour venir voir ce qui se passe. Une fois au salon, je trouve trois bandits avec des armes de guerre et des couteaux. Ils m’ont dit qu’ils sont venus pour tuer mon mari. Un bandit a braqué son arme contre moi et les deux autres ont commencé à fouiller dans les chambres. Ils ont pris mes deux téléphones, une tablette, la télévision, mes trois valises. Je viens de me marier, ils ont emporté mes deux petites valisettes qui contenaient mes bijoux et colliers en platine et une somme de plus vingt-cinq millions. Puis ils m’ont enfermé dans une chambre avant de partir», a-t-il affirmé.

 

Cet autre visiblement anéanti, raconte sa mésaventure : « C’était vers 4 heures du matin que j’ai reçu la visite des bandits chez moi. Le temps pour moi de prendre mon téléphone pour joindre les services de sécurité, l’un d’entre eux avait déjà pointé son arme contre moi et le deuxième a enfermé ma femme dans la chambre. Le troisième a commencé à ramasser les objets. Mes téléphones et celui de madame, nos ordinateurs, les bijoux, la télé en plus ma voiture qui était dans la cour avec une somme de quinze millions destinés pour la scolarité des enfants. L’un d’entre eux a dit tuons-le et l’autre a dit non. Le troisième est venu directement me taper avec son arme et je suis tombé », explique Alpha Diallo.

Fodé Bayo

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE