Grève du SLECG : Les négociations au point mort !

0
101

Aucune chance pour la reprise des négociations entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Pour cause, le partenaire social exige la libération de leurs collègues syndicalistes arrêtés et détenus en prison au lendemain du déclenchement de la grève générale et illimitée.

 

« Les négociations restent toujours suspendues entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Ceci, à cause de l’arrestation de certains camarades du SLECG… ». C’est ce qu’a affirmé ce mercredi 15 janvier Adrien BAMY responsable de communication du SLECG.

 

Du côté du gouvernement, on joue la carte de neutralité et d’indépendance de l’appareil judiciaire. Une position que refuse d’admettre le syndicat qui jure que l’exécutif a une main derrière cette arrestation.

 

Comme pour dire que la paralysie partielle va se poursuivre dans le système éducatif au grand dam des nombreux élèves qui craignent de revivre le même scénario lors de la proclamation des résultats finaux des examens nationaux.

A.C

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE