La grève perlée déclenchée par l’inter-centrale CNTG-USTG impact le fonctionnement de l’administration  publique ce mercredi 04 juillet. Du moins selon le constat de notre reporter présent à Kaloum.

 

Ici, l’administration fonctionnement au ralenti. De la Primature en passant par le ministère de l’économie et de finances jusqu’aux ministres de la ville et de l’aménagement du territoire ; de la Santé et de l’hygiène publique ; des mines et de la géologie ; de l’énergie et de l’hydraulique ; des PME, le mot d’ordre affecte réellement la densité et l’engouement dans cette cité des affaires administratives.

 

Pour revenir à la Primature, allez-y comprendre avec le parking quasiment vide. Seulement quelques cadres et une poignée de travailleurs sont présents.

Même constat au Port autonome de Conakry où les gros porteurs sont stationnés tout au long de la rentrée comme pour dire que la grève est réellement observée. (images)

Quant à la circulation routière, elle est largement affectée par ce mot d’ordre de grève perlée de l’inter-centrale CNTG-USTG. Pour preuve, aucun embouteillage monstre constaté.

 

Emmanuel Boèboè BEAVOGUI

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE