« Exclusion » de Souleymane Bah Fisher : le député du PNR annonce des sanctions contre les dissidents

0
218

Quiproquo au parti national pour le renouveau (PNR). Au début de cette semaine, le vice-président et d’autres cadres du parti ont annoncé la destitution de leur président Souleymane  Bah fisher à la tête du PNR. Une décision qui a été d’ailleurs contestée par le concerné dans les médias en ligne.

Notre rédaction a donné ce mardi, 10 avril 2018, la parole au député Souleymane Bah Fisher du PNR.  Contre toute attente, il a préféré mettre en garde les dissidents en annonçant des sanctions disciplinaires envisagées.

À la question de savoir si le navire PNR tangue, notre interlocuteur est optimisme : « Ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de feu à la maison. Dans l’évolution d’un parti il y’a des gens qui montent ou qui descendent d’eux-mêmes. Comme tous les partis, ont subis les aléas qui arrivent de temps en temps », a-t-il déclaré.   

Parlant des accusations selon lesquelles sa présidence n’a aucun impact positif sur la vie du parti, l’homme n’a pas hésité à balayer d’un revers de main toutes ces « allégations ».

Plutôt, il dénonce la tentative de mise en place d’un conseil supérieur au sein du parti. Car il reste convaincu qu’aucune « disposition du règlement intérieur du PNR n’envisage la mise en place d’un conseil supérieur au sein du parti. »

L’honorable Souleymane BAH Fisher a, par ailleurs annoncé des mesures drastiques contre les cadres dissidents du PNR : « le bureau va prendre des dispositions conformément aux textes qui régissent le parti. Je ne pense pas qu’un parti qui a participé à une élection présidentielle, aux élections législatives puisse être dirigé par quatre personnes. La commission de discipline sera saisie afin qu’elle statut sur le sort de ces personnes », a-t-il précisé.

Mais avant, une conférence de presse est prévue ce samedi pour éclairer la lanterne des uns et des autres sur cette brouille autour du PNR.

Boeboe Beavogui

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE