Les mouvements de réclamation du courant électrique s’amplifient. Après Yattaya, Kobaya, c’est le tour de Lambanyi de s’illustrer dans la violence. Pour preuve, ce vendredi, 20 avril, les jeunes de Lambanyi sous l’effet de la colère dans la réclamation du courant électrique ont incendié l’agence d’EDG située dans la commune de Ratoma et perturbé la circulation routière.

Sékou SYLLA est l’un d’eux : « on n’a pas de courant à Kobayah il y’a au moins deux semaines. Pourtant à Lambanyi, à la T5 et à Yattayah, ils ont le courant 24h/24. Pourquoi pas nous ?»

À la question de savoir si EDG était au courant de cette situation, notre interlocuteur est direct : « toutes les démarches ont été entreprises pour le retour du courant auprès de la direction de l’agence de EDG sans succès. Donc, on n’avait plus le force de contenir la colère des gens surtout qu’on n’avait plus d’arguments et EDG n’a pas fournit d’explications claires…»

Ils promettent de poursuivre les manifestations jusqu’à la stabilité du courant électrique dans leur localité.

Emmanuel Boèboè BEAVOGUI

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE