CLASSEMENT DOING BUSINESS : LA GUINÉE AMBITIONNE D’ETRE PARMI LES 100 MEILLEURES ECONOMIES MONDIALES

0
125

Le ministre du Budget à ses côtés celui des Investissements et du Partenariats Publics Privés ont participé ce mercredi, 23 janvier à Conakry à la cérémonie de remise de satisfecit aux contributeurs Doing Business du secteur public.

 

Pour rappel, la Banque mondiale évalue chaque année 190 économies mondiales dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires dont les résultats constituent un véritable baromètre pour apprécier les progrès et la pertinence des réformes en matière de facilitation des affaires. Ainsi, grâce au travail de l’ensemble des acteurs, la Guinée en 8 ans a fait un bond de près de 30 places au classement Doing Business, passant du 179ème rang en 2010, à la 152e place aujourd’hui. Notre pays a également été reconnu parmi les pays les plus réformateurs de la sous-région avec la Côte d’Ivoire et le Togo.

 

La détermination, l’engagement et abnégation des cadres de l’administration publique, à suivre et à vulgariser les réformes entreprises par le Gouvernement en dépit des conditions de travail parfois difficiles, permis à la Guinée d’enregistrer des avancées notables entre autres, dans le domaine de la création d’entreprise, l’obtention du permis de construire, et le transfert de propriété.

 

Prenant la parole, le ministre en charge des Investissements et du Partenariats Publics Privés a précisé que ces dernières années un ambitieux programme de réformes dans les domaines économiques, sociale, juridique et réglementaire a été impulsé pour assurer le développement économique de notre pays. Pour Gabriel Curtis, le résultat de cette politique a déjà contribué à l’accroissement des investissements Directs Étrangers(IDE) qui ont atteint un niveau-record avec 1,6 milliard de dollars US d’investissements réalisés en 2016 et 3 milliards de dollars US engagés en 2017.

 

Plus loin, le ministre en charge des Investissements et du Partenariats Publics Privés dira que seul un environnement des affaires compétitif et attractif permettra de garantir le développement inclusif et durable de notre nation, c’est pourquoi selon, Gabriel Curtis, les PME ne peuvent jouer pleinement leur rôle de création d’emplois et de levier de l’émergence de la Guinée que si un environnement favorable à leur formalisation et leur expansion sont mis en place explique-t-il.

 

Pour sa part, le ministre du Budget a affirmé que le mérite de cette performance de la Guinée au classement Doing Business revient d’abord à Monsieur le Président de la République Alpha Condé qui a impulsé des réformes hardies visant à améliorer le cadre des affaires dans notre pays. C’est pourquoi, aujourd’hui, le Gouvernement avec l’appui de la Société Financière Internationale a souhaité saluer ces efforts et reconnaitre la qualité des cadres de l’administration publique, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers.

 

Poursuivant, le ministre Ismaël Dioubaté a mentionné que ce classement de notre pays est bien le meilleur depuis l’existence de ce référentiel international du Doing Business et il est loin d’être suffisant. Il fait ressortir de nombreux défis dans des domaines clés pour l’amélioration de l’environnement des affaires explique-t-il. Pour les années à venir, nous aspirons à intégrer le top 100 des meilleures économies mondiales telles qu’évaluées dans le rapport Doing Business  de la Banque mondiale. Pour ce faire, nous devons impérativement amplifier les efforts, dans l’amélioration du cadre institutionnel et règlementaire précise le ministre.

La rédaction

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE